Ghana : cachez ce porno que l’on ne saurait voir !

Salle de contrôle d'une télévision au Sénégal. (illustration) © Sylvain Cherkaoui pour J.A.

Une pétition controversée vise à suspendre la diffusion de films X à la télé dans le pays. Des téléspectateurs se sont insurgés, réclamant au contraire plus de pornographie.

« Jusqu’à quand allons-nous tergiverser ? Pendant combien de temps allons-nous rester immobiles et laisser ces actes immoraux perdurer ? » Tommy Annan Forson, présentateur vedette de la radio ghanéenne depuis une quarantaine d’années, n’en finit pas de fulminer. L’objet de son courroux ? Les programmes pornographiques diffusés sur trois stations télé de son pays : TV XYZ, Ice TV et Thunder TV. Avec le responsable de la radio KFM, James Kwasi Oberko, il s’est lancé dans une véritable croisade contre le X à la télé.

Lundi dernier, les deux hommes ont déposé une plainte à la Commission nationale des médias (NMC) et une copie au ministre de l’Information Mustapha Hamid, agrémentée d’un « album » contenant des images pornographiques diffusées sur les chaînes incriminées. Selon eux, la présence de films pornographiques à la télévision contreviendrait aux règles établies par la commission des médias, quelle que soit l’heure de la diffusion. « Nous avons pensé qu’il était sage d’avertir les autorités compétentes, pour les pousser à prendre toutes les mesures nécessaires », a déclaré James Kwasi Oberko à nos confrères de Citi FM. Par « mesures nécessaires », l’homme de radio entend la suppression pure et simple des programmes « obscènes ». Et Tommy Annan Forson de préciser qu’une action équivalente, qu’il avait personnellement lancée il y a quelques années, s’était soldée par la suppression de la pornographie sur la chaîne payante Cable Gold.

« Plus de pornographie à la télé »

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais un responsable de la programmation d’Ice TV, Samuel Owusu Asare est monté au créneau pour défendre la politique de sa chaîne et affirme que la pornographie y trouvera toujours sa place. Pour lui, aucune loi n’interdit la diffusion de contenu pour adultes, ce qui a été confirmé par un responsable de la NMC, George Sarpong. Et surtout les heures tardives de programmation protègent le jeune public. « Si vous êtes de bons parents, pouvez-vous autoriser vos enfants à veiller jusqu’à une heure du matin ? Si oui, c’est qu’en tant que parents vous avez un problème ! La programmation est conçue pour que l’on touche seulement le public adulte. »

L’homme de télé explique que « le porno » que sa chaîne diffuse a des vertus « éducatives », pour apprendre aux couples à faire l’amour. « Hypocrisy will kill Ghanaians » (l’hypocrisie va tuer les Ghanéens), a-t-il lancé dans un live sur sa chaîne Facebook. Ajoutant que les citoyens de son pays, apprenant l’existence de la pétition, demandaient au contraire plus de pornographie à la télé ! De fait, des dizaines de personnes lui ont déjà assuré leur soutien sur les réseaux sociaux et condamné violemment l’attitude des pétitionnaires.

La Commission nationale des médias a assuré s’être saisi de l’affaire et devrait rapidement communiquer sa décision.