Algérie : Bouteflika a présidé le premier Conseil des ministres de 2017

Par Jeune Afrique avec AFP

Abdelaziz Bouteflika au bureau de vote lors des élections législatives, à Alger, le 4 mai 2017. © Sidali Djarboub/AP/SIPA

Le chef de l'État algérien Abdelaziz Bouteflika, dont l'état de santé fait l'objet de spéculations récurrentes, a présidé mercredi le premier Conseil des ministres de l'année 2017, a indiqué une source gouvernementale à l'AFP.

Le Conseil des ministres, présidé par Abdelaziz Bouteflika, a approuvé mercredi 13 juin le « plan d’action » du nouveau gouvernement, formé le 25 mai, dans la foulée des élections législatives, a précisé cette même source.

Le nouveau Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, nommé le 24 mai en remplacement d’Abdelmalek Sellal, doit présenter prochainement ce plan d’action du gouvernement devant la nouvelle Assemblée populaire nationale (APN, chambre basse du Parlement), issue des législatives.

Dernière apparition le 4 mai

Le chef de l’État algérien, frappé en 2013 par un accident vasculaire cérébral (AVC), est apparu pour la dernière fois en public le 4 mai, en fauteuil roulant, pour voter lors du scrutin législatif.

Le président algérien ne fait que de brèves et rares apparitions à la télévision d’État, notamment quand il reçoit des hôtes étrangers. Le 20 février, la chancelière allemande Angela Merkel avait dû reporter au dernier moment une visite officielle de deux jours en Algérie à cause d’une « bronchite aiguë » d’Abdelaziz Bouteflika.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici