Fermer

Égypte : le Parlement approuve la rétrocession de deux îles à Riyad

Par Jeune Afrique avec AFP

Au Parlement égyptien, Le Caire. © Ahmed Gomaa/AP/SIPA

Le Parlement égyptien a approuvé ce mercredi un accord controversé, prévoyant la rétrocession de deux îles de la mer Rouge à l'Arabie saoudite : Tiran et Sanafir.

Après plusieurs jours de débats mouvementés, la commission législative égyptienne avait donné son feu vert, lundi 12 juin, avec 35 voix pour et 8 contre, à la rétrocession à Riyad de deux petites îles inhabitées de la Mer rouge, Tiran et Sanafir. Cette décision a été approuvée mercredi 14 juin par le Parlement égyptien. Le vote du Parlement en séance plénière doit désormais être validé par la signature du président Abdel Fattah al-Sissi, critiqué pour avoir accepté de remettre des îles de Tiran et Sanafir au gouvernement saoudien. La justice a été saisie pour se pencher sur la légitimité de cet accord.

Une vive controverse

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro