Égypte : un prêt de 500 millions d’euros pour développer le secteur des énergies renouvelables

Par Jeune Afrique

Panneaux solaires en Algérie, 4 Octobre 2010 (Illustration) © Mgharebie/CC/Flickr

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) a annoncé jeudi 8 juin avoir approuvé un accord cadre avec l'Égypte, pour financer le développement du secteur des énergies renouvelables, à hauteur de 500 millions de dollars.

Ce financement de 500 millions de dollars (447,3 millions d’euros), approuvé par la Berd, le 7 juin 2017, vise à soutenir un programme mis en oeuvre par le gouvernement pour développer des projets privés de centrales électriques à énergie renouvelable. L’objectif des autorités est de stimuler l’investissement privé, via ce programme, afin de développer des centrales éoliennes et solaires d’une capacité totale de 4GW.

Parallèlement à ce prêt, le conseil d’administration de la Berd a retenu treize projets de centrales à énergie renouvelable éligibles à ce programme. Trois projets supplémentaire seront examinés fin juin. Au total, ces seize projets cumulent une capacité de 750 MW d’énergie solaire et permettraient de réduire les émissions de dioxyde de carbone de 900 000 tonnes par an. L’ensemble de ces centrales sera construit sur le même site, non loin du village de Benban, dans la région d’Assouan, où près de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

Projets en Jordanie et au Maroc

 » Nous travaillons avec les autorités égyptiennes depuis 2014 pour les aider à atteindre leurs objectifs ambitieux dans ce domaine. Aujourd’hui, nous sommes ravis d’être en mesure d’apporter un financement conséquent à ces projets, dont la construction devrait, nous l’espérons, démarrer avant la fin de l’année », a déclaré Harry Boyd-Carpenter, directeur de la branche électricité et énergie à la Berd. Avant de poursuivre : « Le gouvernement égyptien est récompensé de ses efforts soutenus pour tirer profit de ses abondantes ressources solaires et éoliennes, afin de passer à un secteur de l’énergie plus diversifié et plus durable. »

La Berd a commencé à investir dans les pays situés au sud et à l’est de la Méditerranée en 2012. Elle a déjà financé des projets éoliens et solaires en Jordanie et au Maroc, pour un montant total de 700 millions d’euros. En Jordanie, la banque a financé sept grands projets d’énergie renouvelable, d’une capacité combinée de plus de 200 MW.

 Entre 2007 et 2016, la même baque a investi plus de 3,5 milliards d’euros dans les énergies renouvelables, ce qui a permis de développer 104 projets ,d’une capacité totale de 5,3 GW dans 23 pays.