Fermer

Bourse de Douala : le régulateur, le pasteur et l’arnaque au Forex

Par - à Yaoundé

Motos au carrefour des deux église à Douala (Cameroun), septembre 2012. © Nicolas Eyidi pour JA

La Commission des marchés financiers, le gendarme de la bourse de Douala, met en garde contre une campagne de collecte de fonds initiée par le pasteur évangélique Dieunedort Kamdem destinée selon lui à des investissements sur le marché des changes, moyennant une rémunération promise de 25%.

La Commission des marchés financiers (CMF) met un terme à une levée de fonds entreprise depuis plusieurs mois auprès du public et invite à la vigilance les épargnants qui y auraient déjà souscrit. Dans le viseur, la campagne de collecte qu’a initiée Gesem Forex Trading. Cette entreprise aurait déjà récupéré des fonds, dont le montant n’est pas précisé, auprès de 250 à 300 personnes. Elle promettait d’investir ces mises sur le marché des changes (Forex), en contrepartie d’une rémunération de 25% sur chaque opération.

« Gesem Forex Trading ne remplit pas les conditions réglementaires requises pour procéder à de telles opérations et n’offre pas les garanties de transparence et de fiabilité nécessaires », relève le communiqué de la CMF daté du 30 mai.

Créée par le pasteur évangélique Dieunedort Kamdem, 40 ans, fondateur de l’église La Cathédrale de la Foi, Gesem Forex Trading, filiale de Gesem Group (qui est implanté en Côte d’Ivoire), organise entre autres des conférences publiques destinées à l’« éducation financière », dont le but est « de vous révéler les secrets du plus grand marché financier mondial », détaille également la CMF dans son communiqué.

Mise initiale de 500 000 F CFA

Une enquête récemment diffusée en mai dans le magazine « Afrique Investigation » de Canal+, mettait en scène Dieunedort Kamdem devant ses ouailles, au cours de l’une de ces conférences, le 14 février à Douala. « Vous investissez un million par exemple et vous nous donnez le nom de votre banque. Et chaque mois, on vous donne 250 000 F CFA pendant un an… », laissait entendre le pasteur. Il avouait alors avoir déjà placé 4 millions de F CFA (environ 6 000 euros), pour lesquels il aurait reçu 1 million de F CFA mensuellement d’intérêts.

La mise initiale proposée par Gesem Forex Trading était de 500 000 F CFA et l’ouverture du dossier s’élevait à 50 000 F CFA. Fondé à Abidjan en date du 6 juillet 2016 et dirigé par Kouadio Kouakou Koffi Nathan, Gesem Group revendique des implantations au Cameroun et au Ghana.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro