Vidéo – Profession : agent de sécurité au Niger

© Capture d'écran / Réussite

Un concert à sécuriser, une agression à gérer... la société nigérienne de sécurité (SNS) est là pour vous protéger. C'est en tout cas ce que prétend son fondateur Yacine Hassane Diallo. Créée en 2013, son entreprise compte aujourd'hui 2 000 salariés dont la plupart sortent directement de l'école de sécurité qu'il a lui même fondée. Un reportage de « Réussite », l’émission coproduite par le groupe Jeune Afrique, Canal + et Galaxie presse, à découvrir ici.

Avec leurs uniformes semblables à ceux de la police, leurs pick-ups comme dans les films et leurs brassards orange siglés « Sécurité », les agents de sécurité de la SNS interviennent sur tous types de terrain, des salles de concerts aux grands axes routiers de la capitale nigérienne.

Pour les former, la société dispose de sa propre école. Chaque année, les élèves dépensent entre 300 000 et 500 000 francs CFA pour y entrer. Au programme, pas de maniement des armes mais des entraînements au combat rapproché et à l’auto-défense. Et la formation semble plaire puisque Yacine Hassane Diallo vient d’investir 655 millions de francs CFA dans un nouveau projet d’école. Selon lui, « la sécurité est un métier d’avenir ».

Surtout si la technologie s’y met. L’entreprise de Yacine Hassane Diallo a ainsi mis en place une application smartphone, le « bouton panique », censée déclencher l’arrivée d’une patrouille d’agents de sécurité dans les minutes qui suivent auprès de celui ou celle qui a pressé le bouton. Et ce de jour comme de nuit.

 

 

Réussite est un magazine mensuel économique co-produit par le groupe Jeune Afrique, Canal + Afrique et Galaxie Presse.

Partagez vos réactions sur notre page Facebook ou sur Twitter avec #reussiteCP.

Retrouvez tous les reportages de Réussite en cliquant ici.