Fermer

Tchad : le président Idriss Deby Itno limoge deux ministres

Par Jeune Afrique avec AFP

Idriss Déby Itno à Abuja, en mai 2015. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Le président tchadien Idriss Déby Itno a mis fin aux fonctions de deux ministres, selon un décret lu mardi soir à la radio nationale.

« Il est mis fin aux fonctions du ministre de l’Aménagement du territoire Hamid Mahamat Dahalob et du ministre des Mines et de la géologie David Houdeingar », indique ce décret, sans autre précision. Selon une source officielle qui s’est confiée anonymement à l’AFP, « les deux ministres seraient épinglés dans des malversations par l’inspection générale d’État ».

David Houndeingar est un ancien secrétaire général de la présidence. Hamid Mahamat Dahalob avait de son coté occupé divers postes, dont celui de ministre de la Justice, avant de passer à l’Aménagement du territoire (développement, habitat et urbanisme) lors du remaniement de février dernier.

Quatre ministres limogés en un peu plus de cinq mois

Ce sont les troisième et quatrième ministres limogés en un peu plus de cinq mois par le chef d’État tchadien après l’éviction fin janvier, là aussi par décret, du ministre des Finances Mbogo Ngabo Seli et celle fin décembre du ministre des Mines, Gomdigué Baïdi Lomey.

Allié de la France dans les opérations anti-terroristes au Sahel, le Tchad, présidé par Idriss Déby Itno depuis 1990, traverse une grave crise économique et sociale en raison de la chute des prix du pétrole.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro