Fermer

Égypte : au moins 28 chrétiens tués dans l’attaque d’un bus au sud du Caire

Par Jeune Afrique avec AFP

Une femme qui pleure suite à l'attaque dans une église copte le 10 avril 2017 à Alexandrie. © Samer Abdallah/AP/SIPA

Les chrétiens ont été de nouveau visés en Égypte où au moins 28 personnes ont été tuées ce vendredi 26 mai. Le bus qui les emmenait à un monastère copte au sud du Caire a été attaqué par des hommes armés et masqués.

Selon le ministère de l’Intérieur, les assaillants étaient à bord de trois pick-up, dans la province de Minya, à plus de 200 km au sud de la capitale, quand ils ont ouvert le feu à l’arme automatique sur le bus qui amenait les passagers au monastère de Saint-Samuel, qui se trouve non loin de l’oasis de Fayoum, à proximité du Caire. Des images de la télévision d’État ont montré un bus criblé d’éclats de balles et aux fenêtres et pare-brise complètement détruits.

Les hommes, qui étaient masqués, ont ensuite pris la fuite. Selon le porte-parole du ministère de la Santé, Khaled Megahed, cette attaque a fait 26 morts et 25 blessés. De plus, selon ce dernier, un « grand nombre » des victimes seraient des enfants.

L’État islamique responsable ?

Cette attaque intervient alors que la branche égyptienne du groupe jihadiste État islamique (EI) mène depuis plusieurs mois une campagne contre la minorité copte en Égypte.

L’EI s’est en effet engagé à multiplier les attaques contre ces chrétiens qui représentent environ 10% des quelque 90 millions d’Égyptiens. Depuis six mois, l’EI a revendiqué des attentats suicide contre deux églises coptes ayant fait 45 morts au nord du Caire début avril, et une autre attaque suicide contre une église en plein cœur du Caire (29 morts) en décembre.