Fermer

Le footballeur Yaya Touré et son agent vont faire un don de 116 000 euros aux victimes de l’attentat de Manchester

Yaya Touré, en décembre 2014, face à Crystal Palace. © Jon Super/AP/SIPA

Le footballeur de Manchester City Yaya Touré et son agent, Dimitri Seluk, ont promis mercredi 100 000 livres, soit 116 000 euros, pour aider les victimes de l'attentat qui a eu lieu à la Manchester Arena en Grande Bretagne, lundi 22 mai.

Quelques heures après l’attentat à la Manchester Arena en Grande Bretagne qui a fait 22 morts et 59 blessés, le milieu de terrain de l’un des clubs phares de la ville endeuillée, Yaya Touré, s’est ému sur twitter.

Mercredi matin, l’agent de l’international Ivoirien, Dimitri Seluk a annoncé aux médias anglais sa volonté de faire un don de 100 000 livres, soit environ 75 millions de francs CFA (116 000 euros)  pour aider les victimes. Ils contribueront tous les deux à hauteur de 50 000 livres.

« La nouvelle de cette fille âgée de 8 ans qui était allée voir sa chanteuse préférée (Ariana Grande) et qui n’est jamais rentrée, c’est tellement difficile à supporter », a expliqué l’agent à Sky Sports. « Mon fils a 8 ans et je ne peux pas imaginer la douleur des parents de Saffie aujourd’hui ».

C’est après une discussion au lendemain de l’événement que les deux collaborateurs ont pris cette décision. Yaya Touré écume le terrain de Manchester City depuis 2010 et le don devrait être effectif dans quelques jours, le temps qu’il aille déposer un chèque. Une manière de rendre hommage car « ceux qui ont la chance de travailler dans le football peuvent le faire grâce à la générosité de tous les supporteurs à travers le monde ».

Pour rappel, l’attentat qui a eu lieu lundi soir à la Manchester Arena a été revendiqué par l’EI, via son agence de propagande Amaq. Il s’agit d’une attaque suicide dont l’auteur aurait été identifié sous le nom de Salman Abedi, 22 ans.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro