Algérie : le Conseil constitutionnel annonce les résultats définitifs des législatives du 4 mai

Par Jeune Afrique

Des Algériens lisant les affiches électorales lors des législatives de 2017, à Alger le 1er mai 2017. © Sidali Djarboub/AP/SIPA

Le FLN a perdu 3 sièges et le RND en a gagné trois par rapport aux résultats provisoires. Mais les deux partis conservent leur leadership dans l'Assemblée algérienne.

Le Front de libération nationale (FLN), vainqueur des élections législatives du 4 mai en Algérie, a perdu 3 sièges par rapport aux résultats provisoires, selon les résultats définitifs proclamés, jeudi 18 mai, par le Conseil constitutionnel. Mais le parti de Abdelaziz Bouteflika reste en tête des élections. Avec 161 sièges, il arrive premier avant le Rassemblement national démocratique (RND), qui monte à 100 sièges, et l’alliance islamiste, Mouvement de la société pour la paix (MSP), qui compte désormais 34 sièges après avoir obtenu un siège supplémentaire, indique l’agence APS.

Deux autres formations politiques en l’occurrence Tadjamoua Amel El Djazair et le Front national algérien (FNA) gagnent chacun un siège. Les résultats des autres formations politiques et listes indépendants sont demeurés inchangés.

 

Le taux de participation s’est finalement établi 35,37% contre 38,25% annoncé au lendemain du vote. Il reste très inférieur à celui de la précédente élection de mai 2012 où il s’est établi à 43,14%.

Selon les résultats définitifs, les femmes ont remporté 121 sièges, soit 26,19% de l’assemblée. Le nombre de suffrages exprimés s’établit à 6 446 750 alors que le nombre des bulletins nuls est de 1 778 373.

Le Conseil constitutionnel a annoncé avoir reçu 295 recours dont 20 ont été acceptés et 275 rejetés.