Fermer

Coupe du monde des moins de 20 ans : qui sont les footballeurs africains à suivre ?

Duel entre le défenseur de Marseille Hiroki Sakai (g) et le défenseur de Nantes Amine Harit, le 25 septembre 2016. © Claude Paris/AP/SIPA

Du 20 mai au 11 juin, la Corée du Sud va accueillir la Coupe du Monde des moins de 20 ans. Quatre sélections africaines (Sénégal, Zambie, Guinée, Afrique du Sud) vont y participer, et d’autres, qui comptent des joueurs d’origine africaine, auront pour objectif de succéder à la Serbie, le tenant du titre.

Oumar Touré (Guinée)

Il est un des six joueurs évoluant à l’étranger retenus par Mandiou Diallo, le sélectionneur guinéen. Et pas n’importe où ! À 19 ans, Oumar Touré appartient à la Juventus Turin. Ce milieu défensif pas très grand (1,75 m) mais au gros volume de jeu joue pour l’instant avec l’équipe des moins de 19 ans de la Vieille dame.

Passé par l’Académie Sainte-Marie de Conakry, Touré avait été repéré par l’Inter Milan lors d’une détection organisée par le club lombard. Le joueur a ensuite rejoint la petite formation de Santarcangelo, où la Juve est venue le chercher l’été dernier. Le jeune Guinéen a été un des artisans du bon parcours de sa sélection lors de la CAN des moins de 20 ans, qui s’était classée troisième.

Ibrahima Niane (Sénégal)

Joseph Koto, le sélectionneur des Lionceaux, en a fait un de ses piliers. À seulement 18 ans, Ibrahima Niane est présenté comme un attaquant d’avenir, capable de jouer dans l’axe, son poste de prédilection, mais également sur les côtés. Lors de la Can des moins de 20 ans disputée en mars dernier en Zambie, il a inscrit deux buts, et figurait parmi les onze meilleurs joueurs du tournoi.

Formé à génération Foot, ce joueur doué techniquement a signé un contrat professionnel avec le FC Metz (Ligue 1), club partenaire de cette académie qui notamment formé Diafra Sakho et Sadio Mané. Il rejoindra sa nouvelle formation au mois de juin, après la Coupe du monde en Corée du Sud.

Patson Daka (Zambie)

Champion d’Afrique des moins de 20 ans en mars dernier à Lusaka, meilleur joueur du tournoi et co-meilleur buteur (4 buts), l’attaquant des Red Bull Salzbourg sera une des attractions de la Coupe du Monde sud-coréenne. Daka (18 ans), qu’un certain Hervé Renard avait mis à l’essai à Lille à l’été 2015, est un avant-centre puissant et qui a permis à l’équipe des moins de 19 ans des Red Bull d’atteindre la finale de la Youth League, la Ligue des Champions de la catégorie.

Il s’est engagé pour cinq ans avec la riche formation autrichienne, mais il continuera son apprentissage au FC Liefering (Ligue 2), l’équipe réserve du Red Bull et qu’il a rejoint en mars dernier. Daka, arrivé en Europe en janvier, était prêté par Kafue Celtic FC (Zambie), il n’a pas tardé à y trouver ses marques.

Luther Singh (Afrique du Sud)

Au mois de mars dernier, quelques jours après la quatrième place obtenue par les moins de 20 ans sud-africains en Zambie lors de la CAN, où il venait d’inscrire 4 buts, Sing a honoré sa première sélection avec les Bafana-Bafana en amical contre l’Angola (0-0).

Cette année 2017 a vu le jeune attaquant de 19 ans, formé à l’Académie Stars of Africa, poursuivre sa carrière à GAIS Göteborg, un club de Ligue 2 suédoise, où il a marqué 12 buts en une saison et demie. L’hiver dernier, le natif de Soweto a franchi un cap en s’engageant avec le Sporting Braga, une des meilleurs clubs portugais. Braga, qui a choisi de couver sa nouvelle pépite sud-africaine, n’a pas déboursé un euro pour le faire venir dans le sud de l’Europe.

Amine Harit (France)

Duel entre le défenseur de Marseille Hiroki Sakai (g) et le défenseur de Nantes Amine Harit, le 25 septembre 2016. © Claude Paris/AP/SIPA

Champion d’Europe des moins de 19 ans avec la France, Amine Harit a disputé dans la foulée sa première saison en Ligue 1 avec le FC Nantes, son club formateur. Le jeune attaquant d’origine marocaine a participé à 30matchs, dont 23 en tant que titulaire (1 but inscrit).

Un temps suivi par Lyon et le Bayern Munich, Harit (19 ans) a parfois fait étalage de sa qualité technique très au-dessus de la moyenne. A son âge, son jeu est encore très perfectible, et le Canari a tendance à trop porter le ballon. Mais son potentiel est là, et la France, qui fait partie des favoris de cette Coupe du Monde des moins de 20 ans, dispose avec lui d’un joueur au talent rare.