Hajj : objectif sécurité

Salle de surveilance des lieux saints par la police saoudienne. © Ahmed Jadallah/Reuters

Le pèlerinage à La Mecque est un défi logistique, sécuritaire et sanitaire. Explications.

On attend près de 2 millions de pèlerins autour du 10 Dûl-Hijja, le dixième jour du douzième mois lunaire qui marque l’Aïd al-Adha, la fête commémorant le sacrifice d’Ibrahim (Abraham pour les juifs et les chrétiens).

Confronté ces dernières années à des épidémies diverses (sras, H1N1), le ministère saoudien de la Santé a mis en place des mesures de précaution contre Ebola – quarantaine avant le départ, suivi médical jusqu’à l’embarquement et à l’arrivée à Djeddah -, avant même d’écarter les ressortissants des trois pays d’Afrique de l’Ouest les plus touchés par la fièvre (la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia).

Grâce à l’appui des plus grands spécialistes mondiaux des parcs d’attraction, l’organisation et la fluidité des déplacements ont été optimisées. Les engorgements et les paniques se sont réduits avec la construction du pont Jamarat, décidée après le désastre de 2006, quand 362 personnes avaient trouvé la mort dans une bousculade autour des stèles représentant le diable que les pèlerins lapident.

La sécurité, elle, a été confiée à un centre de commandement et de contrôle qui supervise les efforts de la Garde nationale, de l’armée, de la police et de la protection civile. Cette année, 15 000 sapeurs issus de cette dernière, ainsi que 60 000 militaires, sont mobilisés. S’y ajoutent 2 000 caméras de surveillance et des outils biométriques, dont des cartes à puce permettant de suivre les pèlerins à la trace. Cela limite le nombre de clandestins et les risques d’attentat.

Depuis la prise d’otages de 1979 et la répression de manifestants iraniens en 1987 (qui avait provoqué entre 400 et 2 000 morts, selon les sources), le terrorisme est la première hantise du royaume, qui entend sauvegarder son prestige aux yeux des "invités de Dieu".

>> Retour au sommaire du dossier spécial hajj

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique