Fermer

France : BNP Paribas va transférer certaines de ses activités informatiques au Maroc

Par Jeune Afrique avec AFP

Une agence de la BNP à Alger, le 2 mars 2014. © Alexandre Dupeyron pour Jeune Afrique

BNP Paribas veut délocaliser des activités informatiques liées à sa banque de détail au Maroc. Ce transfert concerne 150 emplois actuellement basés en Île-de-France.

Annoncée lors d’un comité d’établissement et confirmée mardi 09 mai par l’AFP, la délocalisation au Maroc d’activités informatiques dédiées à la banque de détail de BNP Paribas ne doit pas occasionner de licenciements.

Les 150 salariés concernés par ce processus, basés en Île-de-France, se verront proposer une mobilité interne dans la région, selon l’entreprise.

Au Maroc, a-t-elle par ailleurs précisé, la banque, qui dispose déjà d’une filiale, la BMCI, recrutera de nouveaux salariés.

Engie aussi délocalise au Maroc

La semaine dernière, la Confédération générale du travail (CGT) s’était indignée de la décision du français Engie de délocaliser une partie de ses prestations de relation clientèle, notamment vers le Maroc. Cette délocalisation-ci devrait entraîner la suppression de 416 postes en France selon le groupe, 600 selon la CGT.

 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro