Sénégal : exit le ministre de l’Énergie

Par - à Dakar

Le président du Sénégal Macky Sall, lors d'une visite officielle en Allemagne le 31 mars 2014. © AP Markus Schreiber/AP/SIPA

Le ministre de l’Énergie Thierno Alassane Sall a été limogé du gouvernement par décret présidentiel mardi, le jour de la signature de deux importants accords pétroliers entre le Sénégal et le groupe français Total.

L’information a été rendue publique en milieu de journée à travers un bref communiqué de deux paragraphes signé par le porte-parole du gouvernement Seydou Guèye : Thierno Alassane Sall a été limogé par décret présidentiel mardi.

En attendant un éventuel remplaçant, le portefeuille de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables sera géré par le chef du gouvernement, Mahammad Boun Abdallah Dionne qui cumulera les deux fonctions.

Pour le moment aucune explication n’a filtré sur les raisons de ce limogeage, un terme que réfute l’entourage Thierno Alassane Sall, qui parle plutôt de démission. Interrogé par Jeune Afrique, un membre du gouvernement affirme avoir appris l’information à travers la presse, non sans glisser qu’un ministre « se doit d’être en phase stratégique avec le chef de l’État ».

Un temps en disgrâce auprès de l’exécutif pour avoir perdu lors des élections locales de 2014 dans son fief de Thiès, à l’est de Dakar, Thierno Alassane Sall a piloté le portefeuille de l’Énergie depuis l’arrivée de Mahammad Boun Abdallah Dionne à la tête du gouvernement de Macky Sall, en juillet 2014.

Réputé travailleur, rigoureux et doté d’un franc-parler certain, son passage a coïncidé avec d’importantes découvertes d’hydrocarbures dans l’offshore sénégalais, mais également avec le redressement de la Senelec, la société publique d’électricité. Son passage au ministère a été marqué par des investissements substantiels dans la production d’énergie électrique et solaire et l’électrification rurale.

Accords avec Total

Son limogeage intervient à quelques heures de la signature de deux importants accords pétroliers entre Patrick Pouyanné, le PDG du groupe français Total et le gouvernement du Sénégal portant sur la concession de deux blocs d’exploration au large de Dakar, ainsi que le révèle mardi Jeune Afrique Business+.

Lors de la visite d’État de Macky Sall à Paris en décembre dernier, un document-cadre de coopération avait en effet été scellé entre l’État sénégalais et le groupe pétrolier français pour l’exploration de gisements offshore au Sénégal.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici