Fermer

Égypte : trois policiers tués par des hommes armés sur la principale rocade du Caire

Par Jeune Afrique avec AFP

Les attaques visant les policiers et les militaires sont de plus en plus fréquentes en Egypte. © Nariman El-Mofty/AP/SIPA

Le ministère de l'Intérieur a annoncé que des hommes armés non identifiés avaient attaqué ce lundi 1er mai un convoi de la police égyptienne près de la principale rocade du Caire, tuant trois policiers et en blessant cinq autres.

« Des éléments armés circulant dans deux véhicules ont approché un convoi des forces de sécurité en mouvement » vers 23h45 (21h45 GMT), explique le ministère égyptien de l’Intérieur ce mardi 2 mai dans un communiqué.

D’après le document, relayé par l’AFP, le convoi traversait un rond-point croisant la principale rocade qui entoure la capitale égyptienne et sépare la ville du Nouveau Caire de la cité au moment où il a été attaqué.

La police a répliqué aux tirs des assaillants, visant les véhicules et les prenant en chasse « dans une tentative d’appréhender les responsables », selon le ministère. Le bilan est de trois policiers morts et de cinq autres blessés.

L’attaque n’a pas été revendiquée pour le moment.

Attaques fréquentes au Caire

L’État égyptien combat depuis des mois une insurrection menée par une branche locale du groupe jihadiste État islamique (EI) dans le nord de la province du Sinaï. Si l »armée a tué plusieurs des leaders du groupe, les jihadistes n’ont cessé d’étendre leurs attaques à travers l’Égypte, notamment au Caire.

Après des attentats-suicides meurtriers contre deux églises coptes orthodoxes le mois dernier, le président Abdel Fattah al-Sissi a déclaré l’état d’urgence pour trois mois le 10 avril. L’EI a de son côté revendiqué les attaques contre les deux églises à Tanta et à Alexandrie, qui ont fait 45 morts.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici