Maroc : le gouvernement de Saadeddine El Othmani obtient la confiance des députés

Par Jeune Afrique avec AFP

Le chef du gouvernement marocain, Saadeddine El Othmani, lors d'une conférence de presse au siège de son parti, le PJD, le 21 mars 2017. © Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA

Depuis hier mercredi, le nouveau gouvernement est officiellement entré en fonction. Sa priorité : l'adoption de la Loi de Finances 2017.

Les députés marocains ont voté, mercredi 26 avril, la confiance au nouveau gouvernement de coalition dirigé par l’islamiste Saadeddine El Othmani. Présenté par ce dernier, le programme gouvernemental a été approuvé sans surprise à une large majorité de 208 voix, 91 voix contre et 40 abstentions.

Le chef de gouvernement a répondu auparavant aux questions des députés, et réunira dès ce jeudi matin son équipe, avec pour dossier prioritaire la  loi de finances 2017, retardée depuis près de six mois en raison du blocage des négociations autour de la formation de la nouvelle majorité.

Le nouveau gouvernement avait été nommé début mars après une longue impasse politique depuis les élections législatives d’octobre dernier, remportées par le parti islamiste Justice et développement (PJD), à la suite d’une première victoire en 2011.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici