Fermer

RD Congo : l’ONU annonce 20 morts dans des combats intercommunautaires dans le Kasaï

Par Jeune Afrique avec AFP

Des Casques bleus sécurisent la ville de Kinshasa, le 20 septembre 2016. © John bompengo/AP/SIPA

L'ONU a indiqué ce mercredi que vingt personnes ont été tuées dans des affrontements intercommunautaires dans la province du Kasaï. Une zone au centre du pays secouée par des violences meurtrières depuis septembre.

Ces combats ont eu lieu le 19 avril « dans la localité de Mungamba, située à 30 kilomètres à l’est de Tshikapa », capitale du Kasaï, indique ce mercredi 26 avril un communiqué de la Mission de l’ONU au Congo (Monusco).

Les affrontement, « entre les communautés Lulua-Luba et Chokwe-Pende » ont fait 20 morts parmi ces derniers, ajoute le texte.

Un million de déplacés

Les Chokwe-Pende se considèrent comme autochtones de la région du Kasaï et accusent les Lulua-Luba venus du Kasaï-central voisin de soutenir les miliciens Kamwina Nsapu.

Ces derniers se réclament du chef coutumier Kamwina Nsapu tué en août 2016 dans le Kasaï-central par les forces de l’ordre après s’être rebellé contre les autorités congolaises.

Vendredi, l’ONU a déclaré que le seuil d’un million de déplacés liés aux violences dans la région avait été franchi. C’est aussi dans cette zone que l’ONU a déclaré avoir recensé un total de 40 fosses communes depuis le début des violences en septembre dernier.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici