Fermer

Nord du Cameroun : trois militaires tués dans l’explosion d’une mine

Par Jeune Afrique avec AFP

Des membres de la coalition régionale contre Boko Haram près de la ville de Fotokol, dans l'extrême nord du Cameroun, 19 février 2015. © Edwin Kindzeka Moki/AP/SIPA

Trois militaires camerounais engagés dans la lutte contre les combattants islamistes de Boko Haram ont été tués lundi et cinq autres blessés dans l’explosion d’une mine dans le nord du pays, a appris l’AFP de sources sécuritaires.

« Un véhicule militaire transportant des soldats de la Force multinationale mixte (FMM) a sauté sur une mine ce matin (lundi 24 avril) vers Mora », commune à l’extrême nord du Cameroun proche du Nigeria, a indiqué sous couvert d’anonymat une source sécuritaire. »Trois militaires sont morts et cinq autres ont été blessés », a-t-il ajouté.

L’incident et le bilan a été confirmé à l’AFP par une seconde source sécuritaire. Le jour-même, deux attentats-suicides ont fait quatre morts à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria voisin.

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici