Fermer

Côte d’Ivoire : le bond du secteur touristique 

Par - Correspondant à Abidjan

Vue d'ensemble sur le quartier d'affaires du Plateau à Abidjan, en Côte d'Ivoire, en 2015. © Philippe Guionie/Myop pour J.A.

Quasi nulle dans l'activité économique ivoirienne après la crise politique de 2011 (0,6 % du PIB), le tourisme en Côte d'Ivoire est en pleine croissance. C'est ce qu'il est ressorti des chiffres rendus officiels jeudi.

En 2014, le secteur du tourisme et du voyage était déjà remonté à 4,5% du PIB. Fin 2016, cette contribution du tourisme à l’économie s’est encore accentuée, a fait savoir Côte d’Ivoire Tourisme, organe en charge de la promotion du secteur, jeudi soir. En valeur, le tourisme a apporté 1543,9 milliards F CFA en Côte d’Ivoire (2,3 milliards d’euros), un niveau jamais atteint. En 2015, ce chiffre se situait à plus de 836 millards F CFA.

Dans le détail, l’activité touristique reste dominée par le tourisme local qui a représenté plus de 1265,9 milliards F CFA, le reste provenant des arrivées internationales. Les visiteurs d’affaires demeurent par ailleurs prédominants.

Hausse des investissements

Pour doper encore ces résultats, l’exécutif entend accélérer son soutien aux investissements dans le secteur. S’ils étaient de 87,8 milliards F CFA en 2016, contre 48 milliards en 2015, Abidjan n’entend pas se contenter de ces performances.

Siandou Fofana, le ministre du tourisme prépare une stratégie qui permettra de doter d’une taille critique le Fonds de développement Touristique (FDT), crédité à l’heure actuelle de 100 millions F CFA, a-t-il fait savoir en marge d’une rencontre organisée par le Club de Développement Afrique du groupe bancaire panafricain Attijariwafa Bank.

Avec une somme renforcée, la Côte d’Ivoire veut mettre l’accent sur la richesse culturelle du pays et sur l’écotourisme en développant des tours dans les réserves et parcs nationaux que comptent le pays. « Les grandes villes touristiques du monde ne sont pas forcement balnéaire. Il faut s’en inspirer » estime Siandou Fofana.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro