Ebola : Londres promet 160 millions d’euros pour aider le Sierra Leone

Par Jeune Afrique

Des personnels médicaux en combinaison de protection, le 15 août 2014 à Kailahun, Sierra Leone. © AFP

À l'issue d'une conférence internationale organisée jeudi à Londres, le Royaume-Uni a annoncé qu'elle débloquera 160 millions d'euros pour aider le Sierra Leone, son ancienne colonie, à lutter contre Ebola.

Malgré l’absence remarquée du président sierra-léonais, Ernest Bai Koroma, dont l’avion est resté cloué au sol en raison de problèmes techniques, la conférence internationale sur l’épidémie d’Ebola qui a réuni, le 2 octobre à Londres, des ministres, des diplomates et des autorités sanitaires d’une vingtaine de pays, s’est achevée par une bonne nouvelle pour le Sierra-Leone.

>> Voir notre appli : ce que vos dirigeants ont dit sur Ebola

Les autorités britanniques se sont en effet engagées à débloquer 160 millions d’euros pour aider son ancienne colonie, un des trois principaux pays frappés par Ebola en Afrique de l’Ouest. La somme promise couvrira les dépenses logistiques de lutte contre l’épidémie. Elle servira notamment à mettre en place l’équivalent de 700 lits d’hôpitaux et à financer de nouveaux centres de traitement contre le virus.

Somme insuffisante ?

Mais l’ONG Save the Children a averti que 160 millions d’euros n’étaient pas suffisants pour juguler la progression "terrifiante" de l’épidémie, qui touche cinq nouvelles personnes par heure en Sierra Leone.

(Avec AFP)