Fermer

États-Unis : l’enquête sur la mort de la juge Sheila Abdus-Salaam se poursuit

Sheila Abdus-Salaam, juge à la Cour d'appel de New York, le 1er juin 2016. © Hans Pennink/AP/SIPA

Les circonstances de la mort de l'Africaine-Américaine, Sheila Abdus Salaam, première juge musulmane des États-Unis, dont le corps a été retrouvé ce mercredi à New York, sont toujours incertaines.

Selon le New York Times, la police privilégiait la piste du suicide dans les quelques heures qui ont suivi la découverte du corps de la juge Sheila Abdus-Salaam, mercredi 12 avril. Celui-ci flottait dans le fleuve Hudson, près du quartier de Harlem, où l’Africaine-Américaine de 65 ans habitait.

Mais 48 heures après cette macabre découverte, les enquêteurs n’avaient toujours pas tiré de conclusions fermes et définitives, poursuit le quotidien américain.

« Les causes et les circonstances de la mort font l’objet d’études supplémentaires en cours », a indiqué le médecin légiste en charge de ce cas, cité par le quotidien américain.

Caméras de surveillance

Toujours selon le New-York Times, la police s’intéresse actuellement aux images enregistrées par les caméras de surveillance de la ville, pour tenter de reconstituer le chemin emprunté par Sheila Abdus-Salaam, et déterminer si oui ou non elle a marché jusqu’au fleuve.

Lorsque son corps a été repêché au niveau du 132e numéro de West Street, la première femme musulmane des États-Unis à avoir été nommée juge, portait un T-shirt, un sweat-shirt, un pantalon de survêtement et des baskets, sa carte de transport était dans sa poche, ont précisé des fonctionnaires du Police Department’s Harbor Unit, cités par le journal américain.

La juge Sheila Abdus-Salaam était une figure connue du milieu judiciaire new-yorkais. Depuis 2013, elle était l’un des sept juges de la cour d’appel de New York. Les hommages de responsables politiques de la ville et de personnalités du monde de la justice se sont multipliés à l’annonce de sa mort. Tous ont salué une « pionnière » et loué sa personnalité.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro