Fermer

Vidéo – L’économie rwandaise mise sur les huiles essentielles

Par Jeune Afrique

©

Des flacons de patchouli made in Rwanda ? Depuis quand le patchouli pousse-t-il en Afrique ? Depuis que des entrepreneurs rwandais ont décidé de se lancer dans la production d'huiles essentielles.

Nicholas Hitimana, patron de l’entreprise Ikirezi, est l’un d’entre eux. Il fait pousser du patchouli sur le sol rwandais, après avoir eu l’idée d’en importer il y a quelques années directement d’Indonésie. Cela lui a permis de se développer dans un secteur en expansion dans le pays : les huiles essentielles.

Géranium, pyrèthre et donc patchouli : il produit chaque année une tonne d’huile, qu’il exporte en très grande partie à l’étranger où les huiles essentielles servent à fabriquer des parfums, « de luxe », ajoute Nicholas Hitimana.

La chaîne de production du secteur s’étoffe au Rwana. Des cultivateurs locaux − du moins ceux qui travaillent pour Ikirezi − se sont mis au travail des fleurs, plusieurs sociétés rwandaises se mettent à fabriquer des pesticides spécifiques − et « très puissants » − tandis que des laboratoires s’implantent au Rwanda afin de certifier les huiles essentielles produites localement. Avant leur export, elles doivent répondre à plusieurs critères de qualité, et être labellisées.

 

 

Réussite est un magazine mensuel économique co-produit par le groupe Jeune Afrique, Canal + Afrique et Galaxie Presse.

Partagez vos réactions sur notre page Facebook ou sur Twitter avec #reussiteCP.

Retrouvez tous les reportages de Réussite en cliquant ici.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro