Algérie : Abdelaziz Bouteflika met en congé les ministres candidats aux législatives

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika. © AP/SIPA

Il s'agit de cinq ministres ayant décidé de participer aux législatives. Leur intérim sera assuré par d'autres membres du gouvernement.

Le président algérien a mis en congé les ministres de son gouvernement qui ont décidé de se porter candidats aux élections législatives qui auront lieu le 4 mai prochain. Dans un communiqué officiel diffusé jeudi 6 avril, la présidence annonce que les ministres seront déchargés de leurs fonctions à compter du samedi 8 avril.

La décision a été prise conformément aux dispositions de la Constitution, et notamment son article 93, après consultation du Premier ministre, indique le même communiqué.

Préparatifs électoraux

Cinq ministres du gouvernement d’Abdelmalek Sellal se sont portés candidats aux prochaines législatives. Il s’agit du ministre des Ressources en eau et de l’environnement, de celui de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, du ministre chargé des Relations avec le parlement, du ministre des Travaux publics et enfin du ministre des Moudjahidines (anciens combattants). L’intérim de ces cinq départements sera assuré par des ministres déjà en fonction.

Selon les chiffres officiels du ministère algérien de l’Intérieur, 12 591 candidats se sont inscrits sur 1 088 listes électorales, dont 797 représentant 63 partis politiques, 163 listes de candidats libres et 128 alliances. La campagne électorale pour le renouvellement de l’Assemblée nationale populaire (ANP) débutera dimanche 9 avril.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici