Fermer

Algérie : le hacker soupçonné d’avoir piraté le site de l’agence de presse APS arrêté

Par Jeune Afrique

Le présumé pirate informatique algérien a été arrêté à Bouira. © Flicker/CC/Marcus Metropolis

Selon l'agence nationale Algérie presse service (APS), la police algérienne aurait arrêté l'auteur présumé de l'acte de piratage ayant pris le site internet du journal pour cible.

La police algérienne a arrêté l’auteur présumé de l’acte de piratage qui a ciblé, vendredi 31 mars, le site Internet  de l’agence nationale Algérie presse service (APS), a indiqué l’APS, lundi 3 avril, citant la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les investigations de la police auraient permis de localiser le lieu d’exécution de l’acte de piratage dans la wilaya de Bouira, qui se trouve en Kabylie, où l’auteur présumé de l’attaque a été arrêté et son matériel électronique saisi.

L’APS n’a pas dévoilé l’identité du présumé hacker. Mais selon plusieurs médias algériens, il s’agirait d’un jeune de 18 ans qui aurait piraté la page de l’agence de presse pour « se rendre célèbre ».

Deux ans de prison

Son arrestation s’est faite dans « un temps record », souligne l’agence APS, qui précise qu’il sera traduit devant les autorités judiciaires compétentes. Il risque jusqu’à deux ans de prison et une amende pouvant atteindre 150 000 DA (1275 euros).

Le site principal de l’APS a été piraté une première fois, vendredi 31 mars, et une seconde fois le dimanche 02 avril. Ce mardi 03 avril, le site fonctionne à nouveau normalement.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro