Fermer

États-Unis : un adolescent reconnaît avoir voulu tuer le pape au nom de l’EI

Par Jeune Afrique avec AFP

Le pape François lors d'une messe à Philadelphie, en clôture d'un rassemblement mondial des familles, le 27 septembre 2015. © Cj Gunther/AP/SIPA

Un adolescent américain a plaidé coupable lundi d'avoir fomenté l'assassinat du pape François lors de sa visite aux États-Unis en 2015 au nom du groupe terroriste État islamique (EI).

Santos Colon, 17 ans, a plaidé coupable de tentative de soutien matériel à une organisation « terroriste », lundi 3 avril. Il risque jusqu’à 15 ans de prison.

L’adolescent américain a cherché à recruter un sniper pour tirer sur le pape et à déclencher des explosifs lors de sa messe à Philadelphie le 27 septembre 2015, selon le département américain de la Justice.

Mais, sans le savoir, Santos Colon a recruté un agent sous couverture du FBI et a été arrêté 12 jours avant la date prévue pour ces attentats.

Quels liens avec l’EI ? 

Originaire du New Jersey (est), l’adolescent a tenté de mener ces attentats en soutien du groupe EI et a dit qu’il avait aussi utilisé le nom de Ahmad Shakoor.

Cependant, le département de la Justice n’a pas donné d’autres détails sur la manière dont il s’est intéressé au groupe EI et comment il communiquait avec ses membres.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici