Maroc : quinze tonnes de haschich saisies dans le nord-est du pays

Par Jeune Afrique avec AFP

Quinze tonnes de haschich ont été saisies dans le nord-est du Maroc, a-t-on appris le 3 avril 2017. © Rishabh R. Jain/AP/SIPA

Quinze tonnes de haschisch ont été saisies près de Nador (nord-est) et un homme de 46 ans a été arrêté, selon une annonce officielle faite ce lundi.

Dans un communiqué cité par l’agence de presse officielle marocaine MAP, les autorités marocaines ont annoncé avoir saisi ce lundi 3 avril, près de Nador, dans la région du Rif oriental, environ quinze tonnes de haschich.

Selon le document, un homme de 46 ans aurait également été arrêté pour ses liens présumés avec « un réseau criminel de trafic international de drogue » dans le cadre de cette opération.

D’après la même source,  six voitures portant de fausses plaques d’immatriculation et utilisées pour le transport et le trafic de drogue auraient également été interceptées.

Pays producteur

Malgré ses efforts pour réduire les plantations de cannabis sur son territoire, le Maroc demeure le premier producteur mondial de haschich et l’un des plus importants exportateurs de résine de cannabis, écoulée pour l’essentiel en Europe, selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

Entre 2015 et 2016, quelque 700 tonnes de cannabis auraient été produite dans le pays, d’après un rapport publié début mars par le département d’État américain. Le rapport en question affirme que cette production pourrait représenter l’équivalent d’environ 23% du PIB marocain, estimé à 100 milliards de dollars.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici