Fermer

L’agence Standard & Poor’s abaisse la note de l’Afrique du Sud

Par Jeune Afrique avec AFP

Une vue de Johannesburg, en Afrique du Sud. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Quelques jours après le limogeage de Pravin Gordhan, le ministre des Finances respecté des milieux d'affaires mais rival de Jacob Zuma, l'agence de notation Standard and Poor's a abaissé la note souveraine de l'Afrique du Sud à BB+, dans la catégorie spéculative. Cette annonce a aussitôt fait chuter le rand face au dollar.

L’agence de notation Standard & Poor’s a indiqué ce lundi 3 avril avoir abaissé la note souveraine de l’Afrique du Sud à BB+, dans la catégorie spéculative, quelques jours après un vaste remaniement ministériel controversé qui a coûté son poste au respecté ministre des Finances, Pravin Gordhan.

« Les changements initiés par le président Zuma au sein de l’exécutif font peser des risques sur les perspectives de croissance et de stabilité budgétaire », a précisé l’agence dans un communiqué.

Cette annonce a immédiatement fait chuter le rand (-2% face au dollar), qui avait déjà subi de lourdes pertes face au billet vert (-5%) après le remaniement surprise de la semaine dernière.

Le champion de la lutte contre la corruption limogé

Dans la nuit du 30 au 31 mars, le président sud-africain a annoncé un remaniement d’ampleur, avec la nomination de dix ministres et autant de vice-ministres, pour la plupart considérés comme ses fidèles.

Le ministre des Finances Pravin Gordhan, champion de la lutte contre la corruption et adversaire numéro un de Jacob Zuma au sein du gouvernement a été remplacé par Malusi Gigaba, réputé proche du chef de l’État.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici