Fermer

Football : le masque de catch qui pourrait coûter cher à Aubameyang

Par Jeune Afrique avec AFP

Pierre-Emerick Aubameyang en janvier 2016. © Martin Meissner/AP/SIPA

En célébrant un but avec un masque de catcheur, publicité déguisée pour son équipementier Nike, l’attaquant gabonais du Borussia Dortmund s’est attiré les foudres de son club samedi soir. Il pourrait bien être sanctionné.

Après s’être fait dessiner le logo de la marque à la virgule sur le cuir chevelu en mars dernier, Pierre-Emerick Aubameyang a encore fait des siennes ce samedi 01 avril, lors d’un match à l’Arena auf Schalke de Gelsenkirchen, en Allemagne.

Auteur du but qui a ouvert le score à la 53e minute sur la pelouse de Schalke, le butteur gabonais a enfilé un masque noir orné de deux éclairs rouges avant d’embrasser ses partenaires, hilares. Si le masque en lui-même ne porte pas le logo Nike, il s’agit néanmoins de celui qu’arbore Aubameyang dans une publicité pour la marque.

Un troisième carton jaune

« C’est d’une rare bêtise. Cette fois ça va être plus compliqué pour lui », a tonné le patron du Borussia Hans- Joachim Watzke. La marque Puma, qui équipe le Borussia, a publié le lendemain, dimanche 2 avril, un communiqué. « Nous sommes convaincus que le Borussia Dortumund tirera les conséquences correctes de cet incident », a déclaré la firme allemande, qui laisse entendre qu’une sanction serait la bienvenue.

Les dirigeants du Borussia reprochent par ailleurs au joueur d’avoir écopé avec cette célébration d’un carton jaune parfaitement idiot. Le Gabonais, en tête du classement des buteurs avec 24 réalisations cette saison, en est à son troisième, et le règlement prévoit un match de suspension après cinq avertissements dans la saison.

« C’est ma façon de vivre »

Le club redoute désormais qu’Aubameyang soit averti encore deux fois prochainement, et suspendu lors d’un match décisif de fin de saison.

Sur Twitter, le joueur de 27 ans a joué les naïfs : « Moi arrogant? Allez les gars, c’est ma façon de vivre […] », a-t-il écrit en anglais.

Avec ce match nul, le Dortmund est retombé à la quatrième place de la Bundesliga, la première division du championnat professionnel de football allemand.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici