Fermer

Epidémie de méningite au Nigeria : le bilan grimpe à 328 morts

Par Jeune Afrique avec AFP

Pendant une campagne de vaccination à Kinshasa en RDC, en juillet 2016. © Jerome Delay/AP/SIPA

Le ministère nigérian de la Santé a annoncé samedi 1er avril qu'un total de 328 personnes sont décédées depuis cinq mois d'une épidémie de méningite qui frappe 16 Etats du Nigeria. Le précédent bilan évoquait 282 décès.

« Le nombre de personnes touchées s’élève à 2.524, dont 328 morts », note un communiqué du ministère diffusé dans la nuit de vendredi à samedi.

Jeudi, le Centre national de surveillance des maladies annonçait avoir recensé 1.828 cas et enregistré 282 décès.

« Ceinture de la méningite »

« 90 districts de 16 Etats de la fédération sont actuellement affectés », une grande partie d’entre eux dans le Nord mais également Osun, Lagos (sud-ouest) et Cross Rivers (sud), précise le communiqué.

Les épidémies de méningites ne sont pas rares au Nigeria, qui se situe sur la « ceinture de la méningite » , laquelle court du Sénégal à l’Ethiopie. Toutefois, des tests en laboratoire ont confirmé que cette méningite est d’un nouveau type (souche C): c’est la première fois qu’elle se déclare en épidémie dans le pays.

Les enfants de 5 à 14 ans sont le groupe d’âge le plus touché et représentent environ la moitié des cas recensés, a fait savoir le 24 mars l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui a lancé une vaste campagne de vaccination.

Pénurie de vaccins

Le Nigeria doit recevoir 500.000 doses de vaccins dans les prochains jours, mais un responsable du Centre nigérian de contrôle des maladies estime que pour le seul Etat de Zamfara, le plus touché par l’épidémie, 3 millions de doses seraient nécessaires.

Plus de 13.700 personnes ont été infectées et plus de 1.100 sont mortes lors d’une nouvelle flambée au Nigeria et au Niger voisin en 2015. En 1996, le Nigeria avait enregistré plus de 100.000 cas et près de 12.000 personnes sont décédées de la maladie.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici