Fermer

Crash d’un avion transportant six passagers entre le Mozambique et le Zimbabwe

Par Jeune Afrique avec AFP

L'avion s'est écrasé à la frontière entre les deux pays ce lundi 27 mars au matin. © AP/SIPA

Un petit avion parti du Mozambique avec six personnes à bord s'est écrasé ce lundi matin au Zimbabwe, à la frontière entre les deux pays. Selon les autorités, il y aurait au moins un survivant.

En attendant le bilan de l’accident qui s’est produit lundi 27 mars au matin, les autorités se veulent prudentes.

« Selon nos premières informations, il y aurait un survivant. Nous ne pouvons pas confirmer si les autres sont morts », a ainsi déclaré Joao de Abreu, le directeur de l’Institut de l’aviation civile du Mozambique (IACM), lors d’une conférence de presse à Maputo le même jour.

Le quotidien d’Etat zimbabwéen The Herald a pour sa part rapporté que les six personnes à bord étaient décédées.

Le frère d’un ministre dans l’avion

L’appareil de neuf places de la compagnie ETA Air Charter, effectuait une liaison entre Beira, dans le centre du Mozambique, et la ville zimbabwéenne de Mutare, situé dans l’est, lorsqu’il a heurté une montagne, a ajouté Joao de Abreu. « Les conditions atmosphériques étaient défavorables, ce qui est la probable cause de l’accident ».

Outre ses deux membres d’équipage, l’avion transportait quatre passagers de la société Cornelder, dont son administrateur exécutif, Adelino Mesquita, qui selon l’IACM est le frère de Carlos Alberto Fortes Mesquita, le ministre mozambicain des Transports et des Communications.

Cornelder est une entreprise privée mozambico-néerlandaise qui gère le port de Beira, la deuxième ville du pays. ETA Air Charter est pour sa part une compagnie aérienne privée, placée sur la liste noire de l’Union européenne, comme l’a rappelé devant la presse Joao de Abreu.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici