Fermer

Migrants : probablement 250 morts lors du naufrage de deux embarcations retrouvées en Méditerranée

Par Jeune Afrique avec AFP

Des migrants africains à bord d'une embarcation en Méditerranée, en mars 2017. © Santi Palacios/AP/SIPA

Deux canots gonflables ont été repêchés jeudi au large de la Libye par l’ONG espagnole Proactiva Open Arms. Ces embarcations transportent en général 120 à 140 migrants chacune.

« On nous a signalé un bateau pneumatique à moitié en train de couler, et nous savions ce que cela allait signifier. Peu de temps après, nous en avons localisé un deuxième. Il n’y avait aucun survivant dans les deux cas. Nous avons remonté à bord cinq cadavres », détaille l’ONG sur sa page Facebook.

« Nous pensons que la seule explication (à ces naufrages) est que les canots étaient pleins de gens », a déclaré à l’AFP Laura Lanuza, porte-parole de l’ONG. « Depuis plus d’un an, nous n’avons jamais vu aucun de ces canots qui ne soit rempli à ras bord », a-t-elle assuré.

Des Africains âgés de 16 à 25 ans

Laura Lanuza a indiqué que les cadavres repêchés étaient ceux d’Africains âgés de 16 à 25 ans environ. Ils se sont apparemment noyés 24 heures avant d’être découverts jeudi matin peu après le lever du jour, à une quinzaine de milles au nord du port libyen de Sabratha.

Malgré les dures conditions hivernales en mer, les départs de migrants depuis la Libye à bord d’embarcations de passeurs se sont accélérés ces derniers mois. Depuis dimanche, les bateaux de sauvetage ont récupéré en mer plus de 5 000 personnes, portant à plus de 21 000 le nombre de migrants ramenés en Italie cette année.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici