Fermer

Amadou Hott (BAD) : « Nous avons une solution pour développer les kits solaires à grande échelle en Afrique »

Panneaux photo-voltaïques sur le toit d'une habitation individuelle dans la ville de Sayada, en Tunisie. © Habib M'henni/CC/Wikimedia commons

Le financier sénégalais, vice-président de la Banque africaine de développement en charge de l’énergie et du climat, a exposé à Jeune Afrique Business+ ses priorités et sa méthode pour "allumer l’Afrique".

L’énergie est l’une des priorités de la Banque africaine de développement (BAD), qui espère mobiliser jusqu’à 50 milliards de dollars pour permettre à près de 200 millions d’Africains d’accéder à l’électricité.

Appui technique et financier, co-investissements, renforcements du système de garantie… Dans une interview exclusive accordée à Jeune Afrique Business+, Amadou Hott dévoile les mécanismes envisagés par la BAD pour atteindre ses objectifs. Et révèle un projet inédit d’appel d’offres pour révolutionner l’accès des ménages africains aux kits solaires.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro