Fermer

Égypte : dix soldats tués dans l’explosion de bombes dans le Sinaï

Par Jeune Afrique avec AFP

Un militaire égyptien dans un poste frontière dans le nord du Sinaï, près de la ville israélienne de Kerem Shalom, le 1er juillet 2015. © Ariel Schalit/AP/SIPA

D'après une déclaration de l'armée égyptienne ce jeudi, dix soldats égyptiens et une quinzaine de jihadistes ont été tués lors d'affrontement dans la péninsule du Sinaï.

Dix soldats égyptiens ont été tués dans l’explosion de deux bombes, lors d’affrontements avec des jihadistes du groupe État islamique dans l’instable péninsule du Sinaï, a précisé jeudi 23 mars l’armée égyptienne.

Les deux bombes placées en bord de route ont explosé lors de combats qui ont éclaté après un raid de l’armée contre un repaire de présumés terroristes.

« Quinze jihadistes ont péri dans les combats », ajoute le communiqué de l’armée, sans préciser la date exacte des faits.

Revendication par l’État islamique

Dans un communiqué diffusé mercredi 22 mars, le groupe État islamique indique pour sa part avoir fait exploser deux véhicules militaires lors d’affrontements au sud de la ville d’Al-Arich, capitale de la région du Sinaï Nord.

Selon les autorités, des centaines de militaires et policiers égyptiens ont été tués ces dernières années dans des attaques jihadistes, particulièrement dans le nord du Sinaï, bastion de la branche égyptienne du groupe État islamique.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro