Fermer

Sénégal : la diffusion d’images pornographiques sur une chaîne religieuse fait polémique

Salle de contrôle d'une télévision au Sénégal. (illustration) © Sylvain Cherkaoui pour J.A.

Erreur technique ou complot ? La diffusion, en pleine journée, d’images provenant d’un film X sur l’une des chaînes de télé de la communauté mouride provoque l’émoi de Touba à Dakar.

« Un sabotage et une démarche satanique pour freiner l’élan d’une chaîne qui a pour vocation de prôner les valeurs et les enseignements islamiques. » C’est ainsi que la direction de la chaîne sénégalaise Touba TV stigmatise, dans un communiqué, la mésaventure improbable survenue à l’antenne ce lundi 20 mars, un peu après 13 heures. Les programmes de cette chaîne de télévision liée à la puissante communauté mouride – dont la ville sainte est Touba – sont en effet dédiés à la religion musulmane. Or pendant quelques minutes, au beau milieu de l’émission « Tarixu Juma », le réseau analogique de la chaîne a diffusé des images provenant d’un film pornographique. Un sacrilège télévisuel de nature à provoquer l’indignation, dans un pays qui ne badine pas avec le sacré.

Voyant dans cet épisode un « acte criminel », la chaîne de Mbackyou Faye (le représentant du khalife général des Mourides dans la région de Dakar) a annoncé le dépôt d’une plainte contre X auprès du procureur de Dakar « pour identifier ces auteurs qui ont un agenda inavoué ». Toutefois, selon le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), l’ancien journaliste Babacar Touré, qui ne souhaite pas s’exprimer sur l’affaire, la diffusion de telles images sur Touba TV relèverait avant tout d’une malheureuse « erreur de manipulation », et non d’un piratage malveillant.

Le passage à la TNT en cause ?

Au lendemain de la mésaventure, selon nos informations, le CNRA a adressé une « demande d’explications » au directeur général de la chaîne, tout en sollicitant officieusement le Groupe Excaf Télécom. Car les images inconvenantes qui se sont substituées aux programmes normaux de Touba TV proviennent du bouquet payant de plus de 120 chaînes – dont trois à contenu pornographique – proposé par Excaf à ses abonnés.

Outre cette activité, l’entreprise a également été choisie par l’État sénégalais pour assurer, en tant que prestataire technique, la migration – censée être achevé au 17 juin 2015 – de l’analogique vers la télévision numérique terrestre (TNT). Mais nombre de foyers sénégalais ne sont pas encore équipés, obligeant les chaînes à poursuivre, en parallèle, leur diffusion analogique.

Selon une source à Excaf, la déconvenue récente s’expliquerait justement par une manipulation hasardeuse au sein de l’équipe technique de Touba TV au moment d’importer le signal numérique – opéré par Excaf – pour alimenter son réseau analogique. « Une fois alertés sur la réception d’une de nos chaînes à contenu adulte sur le canal de Touba TV en analogique, nous avons immédiatement saisi leur responsable technique, qui nous a confirmé avoir eu un souci avec le décodeur à partir duquel il récupère sa chaîne sur notre bouquet TNT pour alimenter son émetteur analogique. » Il s’agirait en effet d’un décodeur bon marché destiné aux particuliers, et non d’un appareil professionnel. Une version que la direction de la chaîne, pour l’heure, ne semble pas envisager, privilégiant le scénario d’un « sabotage ».

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro