Fermer

Maroc : le roi Abdallah II de Jordanie chez Mohammed VI du 22 au 24 mars

Mohammed VI recevant le roi Abdallah de Jordanie le 10 mars 2015 à Casablanca. © AP/SIPA

Le souverain hachémite veut convaincre le roi du Maroc de participer au prochain sommet arabe, prévu fin mars à Amman.

Le roi Abdallah II de Jordanie effectuera, du mercredi 22 au vendredi 24 mars, une visite officielle au Maroc à l’invitation du roi Mohammed VI. D’après le site le360, le roi hachémite se déplace personnellement pour inviter le roi du Maroc à participer au 28ème sommet de la Ligue arabe qui se tient  les 29 et 30 mars à Amman.

Mohammed VI avait reçu l’invitation officielle jordanienne le 6 janvier mais n’avait pas encore confirmé. Rabat ne voit pas l’utilité de telles rencontres dans un contexte de divisions entre les pays arabes sur les questions liées au terrorisme, à la situation en Irak, en Syrie et en Palestine.

Il avait renoncé à organiser le dernier sommet de juin 2016, qui a été délocalisé à Nouakchott en Mauritanie, pour ne pas donner « une fausse impression d’unité et de solidarité dans un monde arabe qui traverse une période difficile ». À Nouakchott, le ministre des Affaires étrangères marocain, Salaheddine Mezouar, avait lu un discours au nom du roi Mohammed VI dans lequel ce dernier appelait les pays arabes à adopter « un jihad bénéfique destiné à bâtir la confiance et à assainir l’atmosphère pour parvenir à régler (nos) problèmes entre (nous), loin des influences extérieures ».

Une relation étroite

C’est la cinquième visite du roi jordanien au Maroc – la dernière date de mars 2015. Mohammed VI s’est pour sa part rendu à Amman en 2012. Les deux monarques, qui font partie de la même génération, ont accédé au trône en 1999. Le couple jordanien fait partie des amis proches de Mohammed VI et de Lalla Salma qui partage le même penchant pour les activités caritatives que sa consœur, Rania. En 2014, cette dernière, férue des réseaux sociaux, a publié un selfie au naturel avec son amie marocaine sur son compte Instagram, créant ainsi le buzz.

Deux alliés

Le Maroc et la Jordanie font partie de la coalition menée par l’Arabie saoudite contre les rebelles houthis au Yémen. Au lendemain du printemps arabe qui a entraîné la déchéance de Zine El Abidine Ben Ali et de Hosni Moubarak, Mohammed VI et le roi Abdallah ont été approchés par le Conseil de coopération du golfe (CCG) afin de former un front de défense uni face aux périls de la rue. Les deux souverains partagent la pratique de l’islam sunnite et leurs deux dynasties, hachémite et alaouite (à ne pas confondre avec les Alaouites de Syrie), revendiquent leur descendance du prophète.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro