Fermer

Ghana : vingt lycéens tués par des chutes d’arbres

Par Jeune Afrique avec AFP

© kimberlibrackett/CC/Pixabay

Vingt lycéens nageaient dimanche après-midi dans les chutes d'eau de Kintampo lorsqu'a éclaté une tempête. Ils sont morts écrasés par des chutes d'arbres, selon les déclarations des services de secours.

Cet « accident inhabituel » s’est déroulé dimanche 19 mars alors qu’un groupe de lycéens nageaient dans les chutes de Kintampo, une localité touristique populaire de la région de Brong-Ahafo, dans le centre du pays, a indiqué à l’AFP le porte-parole des pompiers, Prince Billy Anaglate.

« Ils nageaient dans la rivière lorsqu’une tempête accompagnée de violentes bourrasques de vent a déraciné des arbres qui sont tombés sur eux », a-t-il expliqué.

Au total, 18 lycéens sont morts sur le coup, et deux à l’hôpital, a-t-il encore indiqué. Onze autres individus recevaient encore des soins au moment où il s’est exprimé devant la presse.

« Tempête malencontreuse »

« Nous exprimons nos condoléances aux familles des victimes et prions pour les blessés », a déclaré dans un communiqué la ministre ghanéenne du Tourisme Catherine Abelema Afeku, qualifiant la tragédie de « tempête malencontreuse ».
Le Ghana est régulièrement le théâtre de catastrophes mortelles (inondations, explosions de tankers pétroliers…).

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici