Fermer

Cameroun : Paul Biya nomme Peter Mafany Musonge et Ama Tutu Muna à la Commission pour la promotion du bilinguisme

Le Président du Cameroun Paul Biya. © Francois Mori/AP/SIPA

On connaît désormais la composition de la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM), créée le 23 janvier par Paul Biya afin de trouver des solutions à la crise dans les régions anglophones.

Au poste de président de la CNPBM, le président Paul Biya a nommé par décret pris mercredi 15 mars 2017 Peter Mafany Musonge, membre anglophone du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir), et ancien Premier ministre (1996-2004). Il sera assisté, au poste de vice-président, par Oumarou Djika Saidou, ancien fonctionnaire du ministère des Mines.

Treize autres personnalités complètent la commission, parmi lesquelles David Abouem A Tchoyi, ancien gouverneur des régions anglophones du Nord-Ouest puis du Sud-Ouest, l’abbé Jean-Marie Bodo, Benjamin Mutanga Itoe, ancien ministre des Transports puis de la Justice, ou Ama Tutu Muna.

Cette dernière, secrétaire d’État au Commerce puis ministre des Arts et de la Culture jusqu’en octobre 2015, est également la sœur de Bernard Muna, ancien candidat à la présidentielle, et d’Akere Muna, qui réfléchit à une candidature à la magistrature suprême en 2018.

Décrets officialisant les récentes nominations à la Commission pour la promotion du bilinguisme.

© Décrets officialisant les récentes nominations à la Commission pour la promotion du bilinguisme.

Suite aux manifestations engagées depuis octobre 2016 dans les zones anglophones du pays, Paul Biya avait décrété le 23 janvier 2017 la création de la CNPBM, la chargeant d’assurer le suivi et la mise en œuvre des dispositions constitutionnelles faisant de l’anglais et du français deux langues officielles d’égale valeur au Cameroun.

Elle devra également recevoir toute requête dénonçant des discriminations entre anglophones et francophones.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro