Fermer

Éthiopie : le bilan porté à 113 morts après l’éboulement dans une décharge d’ordures à Addis-Abeba

Par Jeune Afrique avec AFP

Des secouristes tentent de retrouver les victimes de l'éboulement survenu le 12 mars en périphérie d'Addis Abeba, la capitale éthiopienne. © Elias Meseret/AP/SIPA

D’après un nouveau bilan communiqué mercredi par les autorités, au moins 113 personnes sont mortes ensevelies sous les ordures, après un éboulement survenu samedi soir dans la plus grande décharge d’Éthiopie, en périphérie d’Addis-Abeba.

« Le nombre total de morts est désormais de 113 », a indiqué à l’AFP Dagmawit Moges, une porte-parole de la municipalité d’Addis Abeba.

« Les recherches continuent »

Le ministre éthiopien de la Communication, Negeri Lencho, a pour sa part affirmé que la plupart des victimes de cette tragédie sont des femmes, et précisé que « les recherches (de corps et d’éventuels survivants, ndlr) continuent ».

Selon des témoins et rescapés interrogés par l’AFP, un flanc de la principale montagne de déchets s’est subitement détaché samedi soir et a emporté des habitations de fortune construites sur la décharge de Koshe, dont le nom signifie « saleté » en argot amharique, principale langue du pays.

Un deuil national de trois jours décrété par le Parlement a par ailleurs débuté mercredi.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici