Fermer

L’Union européenne verse 40 millions d’euros à l’Algérie pour l’aider à diversifier son économie

Vue d'Alger. © Omar Sefouane pour Jeune Afrique

Bruxelles et Alger ont signé une série de projets qui visent notamment à moderniser les finances publiques et développer les énergies renouvelables algériennes.

L’Union européenne (UE) et l’Algérie ont signé une série de projets pour un montant de 40 millions d’euros, le 13 mars à Bruxelles. Ils visent à aider l’Algérie à diversifier son économie et à améliorer le climat des affaires grâce à des mesures allant de la modernisation des finances publiques au développement des énergies renouvelables.

Cette dernière thématique se verra ainsi attribuer 10 millions d’euros, qui doivent aider à mettre en place un cadre institutionnel pour la production d’énergie renouvelable et pour la mise en œuvre de projets en faveur de l’efficacité énergétique.

Dix millions d’euros supplémentaires doivent servir à la mise en place d’un système intégré d’information financière dans tous les services du ministère des Finances. Il contribuera « à renforcer les capacités en matière de programmation budgétaire pluriannuelle et à améliorer la gestion budgétaire et la transparence », selon un communiqué.

Enfin, 20 millions d’euros seront alloués à la consolidation du cadre juridique et réglementaire pour la mise en oeuvre de l’accord d’association, entré en vigueur en 2005, et qui prévoit l’instauration d’une zone de libre-échange avec l’UE.

Zone de libre-échange avec l’UE

La série de projets a été signée par le ministre des affaires étrangères algérien, Ramtane Lamamra, la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini et par Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement.

« L’Algérie est un partenaire clé de l’UE et fait partie de notre voisinage, a déclaré Johannes Hahn. La série de projets de l’UE signés aujourd’hui l’aidera à diversifier son économie en contribuant à la création d’emplois et à la modernisation de ses finances publiques. Notre objectif est d’aider l’Algérie à remédier aux difficultés économiques auxquelles elle est confrontée actuellement et à forger des liens plus étroits avec les entreprises européennes ».

Cette signature intervenait à l’occasion d’une réunion du Conseil d’association UE-Algérie qui se tenait le jour même dans la capitale européenne. Depuis 2011, l’UE a fourni à l’Algérie une assistance financière totalisant 273,3 millions d’euros.