Fermer

Drogue : les gardes-côtes tunisiens confrontés à de nouvelles formes de trafics en mer Méditerranée

Par Jeune Afrique avec AFP

A Agadez, les autorités locales se disent démunies face à la hausse du trafic de drogue. © Francois Mori/AP/SIPA

La Garde maritime tunisienne a annoncé lundi avoir intercepté 31 kg de cocaïne, d’une valeur de six millions d’euros, près du Cap Bon. Les autorités affirment être de plus en plus confrontées à des opérations de trafic de drogue comme celle dont il est question ici.

Dimanche 12 mars, vers 16h00 GMT, la Garde maritime tunisienne a repéré deux personnes à bord d’une vedette effectuant des « mouvements suspects » au large du Cap Bon, une péninsule bordant le détroit de Sicile, a indiqué à l’AFP Mohamed Walid Ben Ali, chef du poste de la Goulette, près de Tunis.

Un « grand sac rouge » jeté à la mer

Dans la précipitation, ces personnes auraient jeté par-dessus bord un « grand sac rouge » avant de prendre la fuite. En le repêchant, les gardes-côtes ont alors découvert une trentaine de pains de cocaïne.

C’est « la première fois » qu’une telle quantité « est saisie en Tunisie », a affirmé Mohamed Walid Ben Ali. Selon lui, « pour écouler de telles quantités », il faut « qu’un grand réseau international [soit]derrière l’opération », avec de probables ramifications en Tunisie.

Il a par ailleurs signalé à l’AFP qu’une enquête judiciaire avait été ouverte, et que les autorités italiennes avaient été alertées pour traquer les deux fugitifs.

Drogue, cigarettes & êtres humains

Devant la presse, le chef du poste de la Goulette a plus globalement pointé un « nouveau phénomène » observé, selon lui, « depuis environ 18 mois » : « Des vedettes en provenance d’Italie qui accostent sur nos côtes […] dans le cadre d’activité de trafic de drogue et de cigarettes », mais aussi « d’être humains ».

Des trafics facilités par la proximité territoriale entre les deux pays : les côtes nord-est de la Tunisie et celles du sud de la Sicile sont séparées par un bras de mer d’environ 150 km de large.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro