Fermer

En RD Congo, le nombre de plaintes pour viol a augmenté de 27% en 2016

En 2016, 3085 plaintes pour viols ont été enregistrées dans les juridictions civiles et militaires du pays, contre 2414 en 2015. © ANJAN SUNDARAM/AP/SIPA

Plus de 3 000 plaintes contre les auteurs présumés de viol ont été enregistrés dans les juridictions congolaises en 2016, ce qui représente une hausse de 27% par rapport à l'année précédente.

Pour les autorités congolaises, cette hausse est le signe d’une meilleure implication de la justice dans le traitement des affaires de viol. En l’espace d’un an, le nombre de plaintes a presque triplé.

En 2016, 3085 plaintes ont été ainsi enregistrées dans les juridictions civiles et militaires du pays, contre 2414  en 2015, selon un rapport du Bureau du représentant personnel (BRP) du président de la République en charge de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants en RDC.

Il est dirigé par Jeanine Mabunda et ses derniers résultats ont été communiqués le 10 mars.

La grande majorité des plaintes (2589) a été enregistrée dans les juridictions civiles. Parmi elles, plus de la moitié ont abouti à une condamnation, dont 918 ont été prononcées par une cour d’appel.

Rendre la justice plus accessible

Malgré ces résultats, des efforts supplémentaires doivent être fournis au niveau des juridictions civiles, souligne Me Yvette Ali qui fait partie de l’équipe du BRP. « Il faudrait […] renforcer les capacités des greffiers à noter avec clarté et selon un canevas harmonisé les données relatives aux violences sexuelles », explique la magistrate.

De nombreux cas échappent encore à la justice, ajoute un collaborateur de Jeanine Mabunda, insistant sur la nécessité d’améliorer l’accès des victimes à la justice.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici