Fermer

Les États-Unis rappellent que le décret Trump sur l’immigration ne s’applique pas aux Nigérians

Par Jeune Afrique avec AFP

Manifestation contre le décret sur l'immigration signé par Donald Trump, en janvier 2017 à New-York aux Etats-Unis. © Andres Kudacki/AP/SIPA

L'ambassade américaine à Abuja a rappelé ce mercredi que le décret anti-immigration de Donal Trump ne s'appliquait pas aux Nigérians. Il y a quelques jours, les autorités du Nigeria avaient appelé la population à ne pas se rendre aux États-Unis sauf « raisons impérieuses ou essentielles ».

« Il n’y a aucune raison pour les Nigérians avec des visas valides de repousser ou d’annuler leur voyage aux États-Unis », précise l’ambassade dans un communiqué.

« Il n’existe aucune interdiction pour les Nigérians […] d’entrer sur le sol américain », ajoute le texte en référence au nouveau décret signé lundi par Donald Trump interdisant pendant 90 jours l’entrée des États-Unis aux ressortissants de six pays musulmans.

Lundi, une conseillère spéciale du président nigérian pour les Affaires étrangères, Abike Dabiri-Erewa, avait affirmé dans un communiqué que les Nigérians sans « raisons impérieuses ou essentielles » de se rendre devaient envisager de reporter leur voyage aux États-Unis.

Des Nigérians refoulés du sol américain

« Au cours des dernières semaines, nous avons été informés de quelques cas de Nigérians avec des visas américains à entrées multiples valides qui se sont vu refuser l’entrée et ont été renvoyés au Nigeria », avait-elle déclaré avant d’être rappelée à l’ordre par le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, dès le lendemain.

Suite aux déclarations de la conseillère à CNN, selon lesquelles quatre Nigérians avaient été renvoyés au cours des deux dernières semaines, le ministre avait assuré n’avoir « aucune information sur le sujet ».

Sur 2,1 millions d’immigrés africains qui vivaient aux États-Unis en 2015, 327 000 étaient nés au Nigeria, selon les données de l’institut de recherche américain Pew Research Center, publiées en février.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici