Fermer

Et si Barack Obama devenait président de la République française ?

Page d'accueil du site Obama 2017. © Obama2017

Et si Barack Obama venait coiffer au poteau Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Benoît Hamon, François Fillon, Jean-Luc Mélenchon et les autres candidats à la présidentielle française ?

C’est en tout cas le souhait, pas franchement sérieux, d’une bande d’amis parisiens, qui ne s’attendaient sans doute pas à autant d’engouement autour de leur proposition. Depuis le lancement de la pétition « Oui, on peut » le 20 février, ils ont déjà recueilli plus de 45 000 signatures.

Barack Obama a désormais son site de campagne, ses affiches dans les rues de Paris et ses comptes sur les réseaux sociaux. « Les Français sont prêts à faire des choix radicaux. Ça tombe bien car nous avons une idée radicale à leur proposer », explique ses soutiens parisiens.

« Nous souhaitons frapper un grand coup en élisant un président étranger à la tête de notre beau pays. Barack Obama a achevé son deuxième mandat de président des États-Unis le 21 janvier dernier, pourquoi ne pas l’embaucher comme Président pour la France ? », écrivent encore les fondateurs du mouvement.

Une leçon de démocratie pour la planète

L’initiative, référence on ne peut plus claire au slogan de Barack Obama en 2007 « Yes, we can », a même fait parler d’elle à l’étranger, en Grande-Bretagne et aux États-Unis, via CNN ou encore le New York Times ! « De nombreux électeurs ne sont pas capables d’identifier tous les candidats à la présidentielle française mais ils reconnaissent sans problème cet homme politique souriant sur les affiches et accompagné de son célèbre slogan », écrit le quotidien américain.

Objectif du collectif : atteindre le million de promesses de votes d’ici le 15 mars. Une barre qui semble impossible à atteindre. Mais qu’importe : les organisateurs comptent bientôt mettre en ligne une vidéo afin de soumettre une offre d’embauche à Barack Obama. « Parce qu’à l’heure où la France s’apprête à voter massivement pour l’extrême droite, nous pouvons encore donner une leçon de démocratie à la planète en élisant un président français, étranger », écrit le mouvement Obama2017.

Obama pourrait-il accepter l’investiture ? A priori non, la loi française oblige, pour le moment, les candidats à la présidence à être inscrits sur une liste électorale, et à être détenteurs de la nationalité française.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici