Fermer

États-Unis : le couple Obama signe un contrat d’édition (très) lucratif

Par Jeune Afrique avec AFP

Barack et Michelle Obama, en robe Atelier Versace lors d'un dîner avec le Premier ministre italien. © Pablo Martinez Monsivais/AP/SIPA

L’éditeur Penguin Random House aurait mis sur la table plus 60 millions de dollars, selon le Financial Times, pour obtenir les droits de deux livres signés par chacun des époux Obama.

Interrogée par l’AFP, une porte-parole de Penguin Random House s’est pour l’instant refusée à tout commentaire au sujet de la somme qui, si elle était confirmée, situerait le contrat parmi les plus lucratifs de l’histoire.

L’auteur américain de romans policiers James Patterson avait signé, en 2009, un contrat évalué par plusieurs médias à 150 millions de dollars, mais il portait sur 17 livres. Le prédécesseur de Barack Obama à la Maison Blanche, George Bush, avait quant à lui obtenu environ dix millions de dollars pour ses mémoires, selon plusieurs médias américains. Avant lui, l’ancien président Bill Clinton avait reçu 15 millions de dollars pour son autobiographie « Ma vie ».  

Un succès d’édition garanti

Avec Barack Obama, l’éditeur ne prend pas trop de risques. Ses deux premiers livres, « Les rêves de mon père » (1995) et « L’audace d’espérer » (2006), avaient été publiés par une maison d’édition du groupe Penguin Random Publishing et s’étaient vendus chacun à plus de trois millions d’exemplaires, rien qu’aux États-Unis.

Avant même la parution de son nouveau livre, le succès de ces deux précédents ouvrages en fait déjà, de très loin, le personnage politique américain ayant connu le meilleur parcours d’édition. « Nous sommes absolument ravis de poursuivre notre collaboration d’édition avec le président et Mme Obama », a commenté le directeur général de l’éditeur, Markus Dohle, dans un communiqué publié mardi.

Barack Obama a également reçu deux Grammy Awards, les récompenses de l’industrie du disque, pour les versions audio de chacun des deux récits, lus par lui-même, en 2005 et 2007. Le natif d’Honolulu (Hawaï) a aussi écrit, en 2010, un livre pour enfant alors qu’il était président en exercice, « Of Thee I Sing, A Letter to My Daughters », qui rend hommage à des figures illustres de l’histoire des États-Unis.

De son côté, Michelle Obama a déjà publié un livre, « American Grown », sur le jardinage et l’alimentation, en 2012.

Une popularité toujours intacte

Les écrits de l’ancien président des États-Unis sont très attendus, d’une part parce qu’il jouit toujours d’une importante popularité, mais aussi parce qu’il pourrait évoquer, dans son livre, son successeur à la Maison Blanche, Donald Trump.

Barack Obama avait annoncé avant de quitter la présidence qu’il voulait mettre à profit les prochains mois pour écrire et passer du temps avec ses filles.

Lors de sa première apparition publique, la semaine dernière à New York après plusieurs semaines de vacances, il a été ovationné par une foule de curieux massée sur la Ve avenue pour l’apercevoir.

Quant à Michelle Obama, jusqu’ici contrainte à la réserve dans son rôle de Première dame, elle aura l’occasion de donner sa vision de la présidence de son mari. Même si elle a déjà écarté publiquement l’hypothèse d’une candidature à la présidence en 2020, elle fait toujours partie des favoris des bookmakers, avec Donald Trump et le vice-président Mike Pence.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro