Gambie : Adama Barrow a limogé Ousman Badjie, le chef d’état major des armées

Par Jeune Afrique avec AFP

Adama Barrow à Dakar le 21 janvier 2017. © AP/SIPA

Il était considéré comme un pilier du régime de Yahya Jammeh. Le général Ousman Badjie a été remplacé à son poste de chef d'état-major des armées de Gambie.

« Le général Massaneh Kinteh est maintenant le nouveau chef des armées de Gambie. Il a remplacé le général Ousman Badjie » qui occupait ce poste depuis 2012, a indiqué à l’AFP une source militaire sous couvert de l’anonymat, sans qu’une confirmation officielle n’ait pu être obtenue dans l’immédiat.

La même source assure que le général Badjie sera muté dans une des représentations gambiennes à l’étranger : « On attend encore de savoir où il sera affecté ».

Avant sa nomination, le général Kinteh était un conseiller militaire spécial du président Barrow, fonction qui lui avait été confiée en janvier. Le nouveau chef des armées de Gambie retrouve un poste qu’il a déjà occupé de 2009 à 2012. Il avait été remplacé à la tête de l’armée par le général Ousman Badjie, puis nommé ambassadeur à Cuba.

Violations systématiques des droits de l’Homme

Le 20 janvier, le général Badjie avait prêté allégeance au président Adama Barrow, après avoir réitéré publiquement plus d’une fois sa loyauté à Yahya Jammeh, qui a dirigé pendant 22 ans la Gambie d’une main de fer.

Ousman Badjie était considéré comme un pilier de son régime, qui a régulièrement été accusé par des ONG et diplomates de violations systématiques des droits de l’Homme, accusations que M. Jammeh a toujours rejetées.

Reconnaissable notamment par ses talismans au cou et aux poignets, cet officier supérieur avait été vu à Banjul dansant en public, au milieu d’une foule de supporters de M. Barrow célébrant leur victoire à la présidentielle du 1er décembre 2016 perdue par Yahya Jammeh.