L’Afrique du Sud, pays le plus profitable pour les investisseurs depuis 1900

Prière sur une colline dominant Johannesburg le 13 juillet 2013. © Ben Curtis/AP/SIPA

Sur plus d’un siècle, les pays qui ont offert le meilleur rendement aux investisseurs sont ceux qui disposaient de ressources naturelles en abondance et qui ont réussi leur transition vers la finance, la technologie et les services. L’Afrique du Sud arrive en tête du classement du Crédit Suisse paru le 23 février 2017.

Parmi 23 pays développés, c’est l’Afrique du Sud qui a offert le meilleur rendement à ses investisseurs depuis 1900. Les pays riches en ressources naturelles dominent le classement paru le 23 février dans le Crédit Suisse Global Investment Returns Yearbook 2017, étude réalisée par la banque helvète et la London Business School (LBS). L’Australie arrive deuxième, les États-Unis troisième, la Nouvelle-Zélande quatrième, le Canada cinquième…

Les valeurs sud-africaines ont offert 7,2% de rendement, soit deux points de pourcentage de plus que la moyenne mondiale. « L’Afrique du Sud s’est bien comportée en partie grâce à ses ressources, elle s’est développée avec succès en diversifiant son économie et a réalisé une très bonne transition pacifique après l’apartheid, c’est un gage de stabilité « , explique à Bloomberg Paul Marsh, professeur émérite à la LBS, un des auteurs de l’étude.

Diversification et transition, clés des rendements élevés

Le rapport montre ainsi que ces ressources naturelles ont permis, sur un siècle, d’offrir aux investisseurs des garanties contre les plus gros risques de l’histoire (crise de 1929, les deux guerres mondiales). Il souligne aussi que les pays qui ont réussi sont ceux qui ont offert la meilleure diversification aux investissements et opéré la meilleure transition vers les secteurs porteurs des technologies, de la finance et des services.

Si l’or, autrefois clé de la richesse de l’Afrique du Sud, a perdu de son importance, la nation Arc-en-Ciel reste le plus grand producteur de charbon du continent et le plus grand producteur de platine, de manganèse et de ferrochrome au monde.

Par ailleurs, les finances représentent à l’heure actuelle 27% des valeurs cotées à la Bourse de Johannesburg, passée au peigne fin par les auteurs du rapport, tandis que les matières premières sont à la traîne avec seulement 13% de la capitalisation boursière. Pris ensemble, le secteur des médias et télécoms représentent 28% de l’indice du marché, rappelle le Crédit Suisse.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique