Mali : le bilan de l’attentat contre le camp militaire de Gao revu à la baisse

Par - à Gao

Le nuage de fumée provoqué par l'explosion de la voiture piégée, à Gao, mercredi 18 janvier. © Capture d'écran Youtube / France 24

Selon un dernier décompte officiel, le bilan de l'attentat du 18 janvier à Gao est passé de 77 à 54 morts.

Le bilan de l’attaque terroriste à la voiture piégée contre le camp du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), à Gao, le 18 janvier dernier, a été revu à la baisse. « Le bilan officiel est de 54 morts, parmi les soldats du MOC », a confié à Jeune Afrique le général Amadou Kane, commandant adjoint de la force de la Minusma, le 23 février dernier, à Gao, lors du lancement des patrouilles mixtes.

Dans les premières heures suivant l’explosion, le nombre de corps déchiquetés et la précipitation avait conduit à un décompte erroné des victimes. Les soldats français qui étaient présents juste après l’attaque avaient donné le chiffre de 77 morts alors que le gouvernement malien annonçait de son côté 67 morts.

Après l’attentat, les différentes acteurs présents, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), la Plate-forme et l’armée malienne, ont comparé le nombre de soldats mentionnés sur leurs listes et les soldats effectivement présents ou blessés durant l’attaque. C’est après cette vérification que le bilan a été porté à 54 soldats tués.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici