Fermer

Égypte : des attaques attribuées à Daesh font fuir les chrétiens du Sinaï

Par Jeune Afrique avec AFP

Photo diffusée par le groupe terroriste État islamique montrant une attaque terroriste dans laquelle huit policiers ont été tués le 9 janvier 2017 dans le Sinaï (est). © AP/SIPA

Des responsables de l'Église ont indiqué ce vendredi qu'environ 250 Égyptiens chrétiens avaient fui la péninsule du Sinaï après une série d'attaques ayant coûté la vie à trois coptes.

« Ils ont fui avec leurs enfants. C’est une situation très difficile, nous nous attendons à en recevoir encore 50 à 60 », détaille ce vendredi 24 février Nabil Choukrallah, diacre et administrateur de l’église évangélique de la ville d’Ismaïlya.

De nombreux chrétiens, cibles du groupe État islamique (EI) qui a multiplié les attaques contre eux, ont trouvé refuge dans cette localité située près du canal de Suez, dans l’est du pays,

Menaces de Daesh

Jeudi 23 février, un chrétien égyptien a été tué et sa maison incendiée dans la ville d’Al-Arich dans le nord de la péninsule du Sinaï, selon des responsables de la sécurité et des urgences évoquant l’hypothèse d’une attaque jihadiste.

La veille, relate l’AFP, le corps criblé de balles d’un autre chrétien d’une soixantaine d’années et celui de son fils brûlé vif avaient été retrouvés derrière une école de la même localité.

Ce triple meurtre intervient 72 heures après la diffusion d’une vidéo dans laquelle Daesh promet de s’en prendre aux membres de la communauté chrétienne.