Fermer

Somalie : le président Farmajo désigne Hassan Ali Khaire Premier ministre

Par Jeune Afrique avec AFP

Le président somalien Mohamed Abdullahi Farmajo, au centre, entouré de ses prédécesseurs Hassan Sheikh Mohamud (gauche) et Sharif Sheikh Ahmed à Mogadiscio le 22 février 2017. © Farah Abdi Warsameh/AP/SIPA

Hassan Ali Khaire, un ancien travailleur humanitaire et cadre d’une compagnie pétrolière, a été nommé jeudi Premier ministre de la Somalie par le nouveau président Mohamed Abdullahi Farmajo.

L’annonce a été faite via le compte Twitter du président. Hassan Ali Khaire, dont la nomination doit encore être approuvée par le Parlement, a promis dans la foulée de « travailler d’arrache-pied avec le président pour former un gouvernement qui représente le public ».

La relation entre les deux hommes sera cruciale pour l’avenir du pays, les tensions au sommet de l’État ayant fréquemment paralysé l’action du gouvernement ces dernières années.

Le nouveau Premier ministre est un nouveau venu sur la scène politique somalienne. Comme Farmajo, qui a aussi la citoyenneté américaine, il est issu de la diaspora et possède la double nationalité somalienne et norvégienne.

L’équilibre clanique respecté

Âgé de 49 ans, il était depuis deux ans et demi directeur du département Afrique de la compagnie pétrolière britannique Soma Oil and Gas. Auparavant, il avait été entre 2011 et 2014 directeur régional pour le Norwegian Refugee Council, une ONG qu’il avait rejointe en 2002 à Oslo.

C’est un proche de l’ancien président Hassan Sheikh Mohamud, auquel a succédé Farmajo. Il est membre du clan des Hawiye, ce qui maintient l’équilibre traditionnel avec les Darod, dont est issu le nouveau président.

Les deux hommes auront la lourde tâche de redresser un pays en proie au chaos et à la violence, depuis la chute en 1991 du président Siad Barre.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici