Bénin : le FMI donne son accord à un prêt 150 millions de dollars sur trois ans

Par Jeune Afrique

Le Programme d’actions du gouvernement (PAG) présenté le 16 décembre par le président du Bénin, Patrice Talon, prévoit 9 039 milliards de F CFA (13,8 milliards d’euros) pour la période de 2016 à 2021. Ici, le chef d'État béninois lors de l'Assemblée générale des Nations Unies le 22 septembre 2016. © Richard Drew/AP/SIPA

Six ans après un programme de prêts de 109 millions de dollars, le FMI et les autorités béninoises sont parvenus mardi à un nouvel accord sur un programme triennal pour appuyer l'ambitieux plan de relance économique du président Patrice Talon.

L’accord signé ce jour avec Norbert Toé, chef de la mission du FMI pour le Bénin, intervient dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC), un mécanisme de prêt concessionnel du Fonds destiné aux pays à faible revenu. Il porte sur un montant de 150,4 millions de dollars.

Le programme économique triennal vient en appui au programme d’action du gouvernement et a pour objectif de « créer plus de marge budgétaire par la modernisation des administrations fiscales et douanières et l’amélioration de la qualité des dépenses publiques », peut-on notamment lire dans le compte-rendu de la mission du FMI qui a séjourné à Cotonou du 15 au 22 février.

L’assistance du FMI devrait aussi « aider le pays à faire face aux besoins de financement de sa balance des paiements » et à maintenir « la viabilité de sa dette [37% du PIB en 2015] au regard de l’important programme d’investissement public ». Celui-ci atteint 13,8 milliards d’euros pour la période 2016-2021 et cible une croissance moyenne de 6,5% sur cette période (contre 5% en 2016) et la création de 500 000 emplois, notamment avec la création de six pôles de croissance dans l’agriculture.

L’accord sera examiné par le conseil d’administration du FMI en mars-avril prochain. En juin 2010, le FMI et le Bénin s’étaient déjà accordés sur un programme de prêt de 109 millions de dollars.